14.A. Contexte européen

14.A. Le contexte européen

Chaque échelle géographique apporte des éléments spécifiques pour la compréhension et pour l’aménagement des territoires.

La vision proposée pour le Grand Est de la France conjugue les 5 réalités principales du procès territorial, cimentées par les valeurs. Le territoire du Grand Est, vu des lieux d’origine de l’Europe institutionnelle, peut innover de nouveau en devenant le symbole d’une région européenne trans-nationale.

La carte des grands bassins versants de l’Europe fait apparaître 5 grands ensembles géographiques : les pays autour de la mer Baltique (1), le bassin du Danube (2), l’ensemble méditerranéen (3), l’Espagne tournée vers l’Atlantique (4), l’ensemble des pays autour du noyau Anglo-Franco-Allemand tourné vers l’Atlantique et la mer du Nord (5). Au sein de ce dernier ensemble, l’ensemble franco-allemand a un rôle décisif à jouer, par l’importance de sa population, sa situation et son histoire.

Capture d’écran 2016-04-17 à 22.45.47

Figure 14‑1 : Carte de l’inscription des pays européens dans leur site naturel ; les 5 grands bassins versants de l’Europe (Source : Atlas Bordas 2007)

Le rôle moteur de ce couple est en concurrence avec une autre vision de l’Europe, la vision anglo-polonaise tournée vers les USA. Si l’Europe se développait à partir de Bruxelles sur le thème Anglo-polonais de collaboration étroite avec les USA avec de nouvelles extensions vers l’Est, il se pourrait que l’EU enracinée à Bruxelles soit menée comme le Sénat (représentant des entités territoriales). Les anglais ont accueilli cette autre vision de l’Europe (approche anglo-polonaise), et la vision franco-allemande (approche franco-allemande) n’a pas pu avancer.

Dans ces visions « concurrentes », le territoire qui s’étend du massif des Ardennes au massif des Vosges occupe une position stratégique à la fois sur l’axe Londres-Münich (via Bruxelles, Luxembourg, Metz et Strasbourg) et Paris-Berlin (via Metz et Sarrebruck). Nous appellerons cet ensemble « Vosges-Ardennes ». Une Europe sur l’approche franco-allemande pourrait se créer à partir de cet ensemble en créant des structures basées sur le rapprochement plus radical des pays actuels.

La région « Vosges-Ardennes » entre dans une vision de rapprochement structurel entre les pays, et ne reste pas sur un rapprochement commercial et atlantiste. Cet ensemble est charnière dans toute coopération franco-allemande et nous allons préciser progressivement son contour.

Ce travail de prospective arrive à un moment où en France se pose la question de passer de 22 régions trop petites à une douzaine de régions continentales qui aient une taille suffisante pour un gouvernement efficace dans le contexte européen et mondial. Ces propos sont ainsi une contribution à ce débat.

La démarche est dans un premier temps de situer chaque région fortement constituée qui entoure l’entité Vosges-Ardennes : cela fixera le contour de cette région « en creux ». Dans un deuxième temps sera fait le tour des acteurs qui œuvrent pour une nouvelle entité régionale, et nous situerons leurs travaux respectifs. Enfin, dans un troisième temps, nous proposerons une synthèse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *